Merci à Florence de m'avoir permis de lire son roman et la maison d'édition Book On Demand de me l'avoir envoyé. 

 

Titre : Sangs Éternels

Tome : 1

Edition : Book On Demand

Nombre de page : 257 pour la version brochée.

 

Source: Externe

Résumé perso : Ismérie, est une jeune sorcière vampirisée de 128 ans. Alors qu'elle mène une vie solitaire à l'écart du monde des humains et du monde surnaturel, elle est contactée par un mystérieux chef de clan de vampires. Pourquoi a-t-on besoin d'elle ? car des vampires meurent à cause de sang empoisonné. Mais par qui ? pourquoi ? Ismérie est la seule à pouvoir les aider.

 

Avis perso : Je savais qu'en demandant ce livre, j'allais trouver une histoire très girly et je ne me suis pas trompée. La couverture donne plus l'impression d'un roman de gare, d'un livre pour ado et finalement colle très bien avec l'histoire. Alors, oui, je parle d'un côté girly/ado car c'est le style d'écriture ici et on retrouve bien l'univers de séries comme Buffy contre les vampires (pour les vieux comme moi :D), Vampires Diaries (pour les plus jeunes ^^ ), cette lutte éternelle entre le monde des sorciers et celui des vampires, le tout sur un fond d'histoire contemporaine, les triangles amoureux (Ismérie va craquer pour quel vampire ? Léo ou Eiirin ? car oui, faut bien le dire, ce triangle amoureux est assez intrigant) . Cependant, il y a un second niveau de lecture à mes yeux : celui de l'écologie. C'est intéressant de voir comment on peut mettre un sujet assez important comme l'utilisation du glyphosate dans un roman un peu plus léger. Et j'ai trouvé cette combinaison assez bien construire (même si j'avoue qu'à un moment donné, j'ai sauté un passage car pas assez dynamique pour l'histoire globale). 

La légèreté de cette histoire permet de le lire rapidement mais également de s'attacher aux différents personnages, de s'interroger sur certains mystères. Je trouve que c'est vraiment bien écrit, avec des petites références pour nous les "vieux" tel que :

  • Le plastique c'est fantastique (J'admets que j'ai lu 15 fois la ligne, je n'y croyais pas tellement c'est irréaliste de trouver cela dans un livre ^^ )
  • Louis de Funès parlant écologie, on ne peut as s'empêcher de penser au film La Zizanie. 

Pour résumer : c'est une belle histoire, je l'ai lu très vite, mais le public concerné sera plus un public féminin, jeune, je pense que les ados seront friandes de cette histoire. Ce n'est pas une histoire pure et dure de vampires comme l'on pourrait le trouver chez Ann Rice.