Merci à Meryma Haelströme pour m'avoir proposé de lire sa nouvelle.

 

Titre : Le prix de la liberté 

Auteur : Meryma Haelströme

Édition : auto-édition

Nb de pages : environ 10 000 mots

 

Source: Externe

RésuméDans un monde où la magie élémentaire est considérée comme une hérésie, Siobhan, jeune fille de 16 ans au caractère bien trempé, est réduite en esclavage pour avoir pratiqué la pyromancie. 

(je coupe volontairement le résumé proposé par l'auteure, car je trouve qu'il en dit trop :p )

 

Avis : Mon avis va être assez court car il s'agit d'une nouvelle et il est difficile d'en parler sans trop en dévoiler. Car c'est bien ça aussi le but du jeu, arriver à expliquer son ressenti sans trop en dire, donner l'envie de lire sans gâcher le "suspense". 

Donc cette nouvelle est une "préquelle" c'est-à-dire une nouvelle dont l'action se passe avant le roman en lui-même. Ici, Meryma Haelströme nous raconte comment Siobhan a gagné sa liberté, comment le jeune fille dévoile petit à petit ses pouvoirs, comment elle devient esclave et comment elle va perdre toute sa famille, ses repères. 

 

Univers : On est sur un univers fantastique, assez bien défini. Au départ, j'ai eu un peu peur sur les noms de personnages car pas évident à prononcer. Et c'est toujours ça qui me fait peur en fantasy, les noms des personnages : si je n'arrive pas à les prononcer, à me repérer, ça peut me flinguer une histoire (Maudite mémoire auditive !! ). Mais finalement ici, j'ai réussi à passer ce cap, et à e laisser porter par l'univers magique.

 

Personnage : Comme il s'agit d'une nouvelle, il est assez difficile de peindre les personnages. Mais, je dois reconnaître que ici, c'est pas mal fichu. Alors oui, on s'interroge forcément sur qui est la dragonnière, pourquoi elle arrive à ce moment précis, comment a-t-elle senti la présence de Siobhan, qui sont les maîtres de Siobhan, mais à côté de ça, il y a suffisamment de détail pour comprendre l'environnement de Siobhan. 

 

Plume : Le texte est écrit de manière très fluide, pas de chichi, on va a l'essentiel. Alors oui, parfois c'est frustrant parce que c'est trop court, mais il y a une belle force dans ces (et "ses") mots que cela donne vraiment envie de lire la suite. Comme le texte est très court, cela se lit en très peu de temps et une fois la dernière page arrivée, je me suis dit .... NOOOOON !!! Je veux la suite !!! 

Et ça, je trouve ça super pour un auteur... En si peu de mots  (environ 10k), donner une telle puissance à un texte, donner l'envie de savoir la suite, moi je dis : contrat rempli ! Donc vous l'aurez compris, j'ai hâte de lire la suite et j'espère que cela sera aussi intense que la nouvelle !

 

 

Bref, d'habitude je n'aime pas les nouvelles, je me méfie toujours de l'univers fantasy même si j'adore, mais là, je suis agréablement surprise : plume fluide, histoire intéressante, les mots qui suscitent l'envie de continuer. A lire absolument et je souhaite beaucoup de courage à Meryma Haelströme pour l'écriture de la suite !