Merci à Cédric Plouvier pour m'avoir proposé son roman en lecture

 

Titre : Pax Deorum

Tome : 1, Il était une fois, Rome...

Auteur : Cédric Plouvier

Éditions : Libre 2 Lire

Nb de pages :  472

 

Source: Externe

RésuméDébut du IVe siècle avant J-C. Rome est en passe de dominer complètement le Latium, une région fertile du centre de l’Italie. Puissante, la ville bouillonne pourtant intérieurement. Les intrigues familiales et politiques au Sénat et dans les grandes maisons, les querelles d’ego, ainsi que les affaires sales dans les quartiers populaires aux mains des bandits, sont le lot quotidien de la Ville. Celle-ci est également confrontée aux menaces croissantes des peuples voisins, notamment étrusques, l’obligeant à mener des guerres continuelles. C’est ainsi que depuis plusieurs années Rome assiège la cité de Véies qu’elle ne parvient toujours pas à soumettre. À tout cela s’ajoutent d’étranges évènements qui se multiplient jusque dans les campagnes environnantes. Des phénomènes que personne ne parvient à interpréter et qui poussent les Romains à s’interroger sur leur destin. Est-ce un signe des dieux ? Ont-ils eut tort d’entreprendre leurs guerres ? De quelle nature est la menace qui pèse sur Rome ?

 

Avis :  Je suis mitigée, je ne sais pas trop quoi écrire pour cette chronique. Je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié la lecture, mais je ne peux pas dire non plus que j'ai été emballée. C'est difficile dans ce cas de faire une chronique aussi détaillée que d'habitude. 

Histoire : On est à Rome, dans l'Antiquité, et on découvre toute une civilisation avec ses différents complots politiques, ses codes, son époque. 

Personnages : on a une multitude de personnages allant du Sénateur à l'esclave, toute la population de Rome est représentée et bien détaillée.

Plume :  C'est peut-être ce paragraphe qui va être le plus "détaillé". Il faut savoir d'abord, que Cédric Plouvier est professeur et historien, spécialiste de la Rome Antique et cela se ressent énormément dans le livre, peut être un peu trop parfois. L'avantage d'être spécialiste d'une époque, c'est que l'on peut tout développer, avec des détails très précis. Par moment, cela m'a dérangé ce "trop plein de détail très précis". C'est intéressant de savoir que tel outil s'appelait comme ça, que les vêtements se nommaient de telle manière, mais trop d'information tue l'information. Bien sûr cela n'est que mon avis personnel, et ce n'est pas parce que cela me dérange, que ce sera le cas de tout le monde. Au-delà de ce "trop de détails", l'auteur a une belle plume, tout ce qui est écrit, l'est avec une très belle justesse, on a vraiment l'impression de se balader à Rome, durant l'Antiquité. 

Le livre est aussi un sacré "bébé", il m'a fallu du temps pour le lire et le "digérer". Je l'ai entrecoupé avec d'autres lectures car par moment j'avais du mal à avancer. Ce premier tome est le début d'une saga de 10 tomes et honnêtement, je ne sais pas si j'aurais le courage de lire la suite. Après, je pense que si je veux vraiment apprécié cette lecture, il faudrait que je le relise une autre fois. 

Couverture : je la trouve très stylée, avec un effet "papyrus", elle est simple et efficace. 

 

Bref, pour conclure, je pense que ce livre est plus destiné à un public adepte de l'histoire de Rome, un public spécialisé. Je reste mitigée sur ma lecture mais j'ai quand-même passé un agréable moment de lecture et surtout, je connais un peu mieux cette époque.